Responsabilités des parents

Vous serez sans doute d’accord que parmi les facteurs qui influencent l’éducation de l’enfant dès sa naissance à l’âge adulte, la famille et l’école jouent un rôle très capital. Cependant, aujourd’hui nous constatons qu’avec les enjeux et les circonstances de la vie, les parents et l’école sont butés à des obstacles très significatifs qui les empêchent à bien assumer ce rôle. Il y a également une question de repère qui leurs manque surtout face à des défis comme les modèles alternatifs fournis par les médias ou encore face aux phénomènes de société complexes tels que l’exclusion sociale, la marginalisation ou la violence.

bons-parents-667x444Comprenez que l’éducation est à la base du développement de tout être humain et de la société. C’est pourquoi, de par son importance, il doit occuper une place de choix dans les débats de l’Assemblée et de l’action du Comité des Ministres. Des sa naissance jusqu’à l’âge adulte, l’éducation est un mélange de facteurs et d’influences. C’est ainsi la famille et l’école doivent jouer cette responsabilité éducative formelle devant la loi et la société. Bien que cela, les parents seront et resteront les premiers éducateurs de l’enfant. C’est à travers eux que les bases intellectuelles, émotionnelles sont acquises et ensuite viennent les valeurs et les aptitudes, tout en sachant que l’éducation de l’enfant et son avenir est fortement conditionné pendant sa période préscolaire. De l’autre côté, l’Etat par le système éducatif a la responsabilité de former les jeunes à devenir de bons citoyens et de bons professionnels pour l’avenir de demain.

bons-parents-heureux-avec-des-enfants-dupés-23976138Bien que ce cadre de répartition des responsabilités semble être clair, son application pose de plus en plus de sérieux problèmes. Surtout dans une société contemporaine en proie et à des bouleversements profonds. Les plus grands dangers face à cette situation sont certainement l’implication de media, l’utilisation de l’Internet sans oublier la télévision, les amis et la communauté. Devant cette situation, ni les parents, ni les enseignants sont, à eux seuls en mesure de transmettre aux jeunes toutes les connaissances, compétences et valeurs dont ils en ont besoin pour s’insérer dans la société. Il faut aussi savoir qu’il n’y a pas une place ou on forme les parents et de l’autre côté, bien que les enseignants aient une connaissance et une expérience de l’éducation, tous les deux manquent souvent de motivation et de moyens. Et quand il s’agit de faire face à des défis comme la surabondance de l’information et de modèles alternatifs fournis par les médias. La marginalisation ou la violence aussi font de sorte que les parents et les enseignants manquent des repères.